Altitude Visa | Pourquoi le EB5 ne devrait pas être menacé avec le nouveau gouvernement ?
Si les commentaires de Donald Trump quant à la construction d’un mur anti-immigration et la réduction des visas émis par les USA abreuvent les médias depuis des mois, il en est un qui devrait demeurer : le visa EB5.
Visa EB5
2186
single,single-post,postid-2186,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,footer_responsive_adv,qode-content-sidebar-responsive,qode-theme-ver-9.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.11.1,vc_responsive
 

Pourquoi le visa EB5 ne devrait pas être menacé par le nouveau gouvernement

12 Jan Pourquoi le visa EB5 ne devrait pas être menacé par le nouveau gouvernement

Si les commentaires de Donald Trump quant à la construction d’un mur anti-immigration et la réduction des visas émis par les USA abreuvent les médias depuis des mois, il en est un qui devrait demeurer : le visa EB5.

Le visa EB5 acteur de l’économie US

Visa investisseur par excellence, le visa EB5 est devenu un outil financier de poids durant la crise de 2008-2009, lorsque les entreprises et principalement les promoteurs immobiliers étaient incapables d’obtenir des crédits immobiliers. Les promoteurs se sont donc tournés vers les riches investisseurs étrangers du monde entier eux-mêmes désireux de placer leur capital. Bon nombre de ces investissements «gagnant-gagnant » ont en autres permis d’étoffer les skylines de New York et Miami.

trump tower

Néanmoins ces derniers mois le visa EB5 a été décrié, et de nombreux débats ont éclaté concernant le devenir du programme. Pour l’heure, la réforme du EB5 est sans cesse repoussée par le Congrés, la prochaine discussion devant se tenir fin avril.

Un conflit d’intérêt chez les Trump ?

En dépit de l’aversion de Donald Trump pour certaines formes d’immigration, le visa EB5 devrait encore avoir de beaux jours devant lui, c’est du moins l’avis des experts américains. Donald Trump connait bien le programme du visa EB5 puisqu’il en a lui même été bénéficiaire. Sa propre société, Trump Bay Street est en réalité un large projet EB5 développé par Kushner Cos. and KABR Group dont le CEO n’est autre que Jared Kushner le beau fils du président entrant. Donald Trump bien que n’ayant pas pris part au financement de ce luxueux condominium de Jersey City il a néanmoins témoigné le désir d’y associer son nom. Cela laisse à penser qu’il accorde implicitement son soutien au visa EB5 et comprend les enjeux qu’un tel programme sous-tend.

Durant sa campagne présidentielle, la Trump Organization apposait son nom sur un autre projet immobilier financé grâce au visa EB5. Le Wall Street Journal évoquait en effet en octobre dernier le partenariat de la Trump Organization avec Global Management Ressources sur un projet à plus de 170 millions de dollars à Austin. Le futur hôtel de luxe de 33 étages devrait porter le nom de Trump et devrait recevoir plus de 40 millions de dollars de la part d’investisseurs EB5.

Quels changements pour le visa EB5 ?

trump-tower

En tant que promoteur Donald Trump ne peut que comprendre l’importance du programme pour le visa EB5. Les experts demeurent donc optimistes quant à l’avenir du visa à l’investiture du nouveau président même si certains changements sont à envisager. La somme d’investissement minimale pourrait notamment passer de $500 000 à $800 000 dans les zones à fort taux de chômage et de 1 million de dollars à 1,2 millions de dollars dans les zones à faible taux de chômage.

La nouvelle législation pourrait également redéfinir plus précisément les zones d’emploi ciblées (TEA).

Tags:
No Comments

Post A Comment