Altitude Visa | Les demandes de visa EB5 ont doublé au 1er trimestre 2016
Encore peu connu il y a quelques années, le visa EB 5 gagne du terrain de plus en plus d’investisseurs se tournant vers cette option pour obtenir la carte verte (green card) et de s’installer de manière permanente aux Etats-Unis.
visa EB5, green card, carte verte
1745
single,single-post,postid-1745,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,footer_responsive_adv,qode-content-sidebar-responsive,qode-theme-ver-9.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.11.1,vc_responsive
 

Les demandes de visa EB5 ont doublé au 1er trimestre 2016

18 Juil Les demandes de visa EB5 ont doublé au 1er trimestre 2016

Encore peu connu il y a quelques années, le visa EB 5 gagne du terrain de plus en plus d’investisseurs se tournant vers cette option pour obtenir la carte verte (green card) et de s’installer de manière permanente aux Etats-Unis.

113% de demandes en plus en un an !

Les demandes de visa EB5 ont plus de doublé au premier trimestre 2016 comparé à l’an passé où seules 2941 dossiers de candidatures avaient été déposés à la même époque (+113%).

Le programme a connu un pic de demandes après que les partis Républicains et Démocrates aient demandé à reformer le visa.  Le nombre de visas EB5 en attente a bondi de 62,6% de 13 526 à 21 988 entre les premiers trimestres 2015 et 2016.

us flag

Néanmoins, le taux d’approbation (de délivrance de visas) à quant à lui chuté, passant de 56% au premier trimestre 2015 à seulement 20% en 2016. Cette baisse n’est toutefois pas inquiétante pour les demandeurs de visas, elle simplement la résultante d’un nombre accru de demandeurs face à un quota de visas quant à lui demeuré identique (10 000 visas/ an). Numériquement le nombre de visas EB5 émis est en hausse continue depuis 2011 où seuls 2879 d’entre eux avaient été accordés.

9764

2015

9228

2014

7312

2013

6678

2012

2879

2011

Nombre de visas EB5 émis par année

Vers une réforme du visa EB5 ?

capitol

Le programme visa EB5 permet aux investisseurs et personnes fortunées d’obtenir leur carte verte (green card) moyennant l’injection de capitaux minimum de$500 000 sur le marché américain. Si le programme a été créer pour contribuer à la santé de l’économie américaine par l’investissement étranger et la création d’emplois, certains politiciens s’interrogent quant à l’adéquation actuelle des résultats de ce programme avec ses objectifs premiers.

 Un rapport de 2015 du U.S. Government Accountability Office remettait en cause la méthodologie utilisée par l’USCIS (US Citizen and Immigration Services) pour calculer les bénéfices économiques tirés du programme EB5. Suite à ce rapport évoquant une surestimation des bénéfices liés au programme, certains politiques notamment la sénatrice Dianne Feinstein ont condamné ce visa permettant aux étrangers les plus riches « d’acheter » leur carte verte (green card). A l’heure actuelle Démocrates et Républicains appellent à une réforme afin de le faire d’avantage rentrer dans son cadre d’application initial. Sur ce sujet, plus d’informations sont à venir, un vote ayant pour objet la réforme du EB5 devant avoir lieu en fin d’année.

Tags:
No Comments

Post A Comment