Altitude Visa | Le visa EB-5 en chiffres
Encore peu connu ou du moins peu utilisé par les Français comme en témoigne les chiffres du US State Department of State, le visa EB-5 constitue néanmoins une bonne solution pour obtenir une carte verte (green card)
visa EB-5 , visa USA
406
single,single-post,postid-406,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,footer_responsive_adv,qode-content-sidebar-responsive,qode-theme-ver-9.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.11.1,vc_responsive
 

Le visa EB-5 en chiffres

06 Avr Le visa EB-5 en chiffres

Encore peu connu ou du moins peu utilisé par les Français comme en témoigne les chiffres du US State Department of State, le visa EB-5 constitue néanmoins une bonne solution pour obtenir une carte verte (green card) et à termes la nationalité américaine. Le programme associé au visa EB-5 permet, en effet, chaque année à 10 000 personnes d’obtenir un titre de résidence permanente à condition d’être en mesure d’effectuer un investissement minimum de $500,000 et de créer 10 emplois aux USA.  Qui sont les investisseurs bénéficiaires du visa EB-5 ?

Les nombre de visa EB-5 délivrés en 2015 par pays

2015 2014 2013 2012 2011
Total 9764 9228 7312 6678 2879
Asie 9 072 8 897 6 966 6 382 2 662
Chine 8 156 8 308 6 250 5 683 2 233
Vietnam 280 92 33 26 12
Taiwan 139 99 113 123 87
Corée du Sud 116 162 309 378 158
Europe 294 132 150 114 135
Russie 88 56 39 21 29
Grande-Bretagne 80 25 52 44 38
Ukraine 18 2 2 4 1
France 16 9 2 1 6

Source : Fiscal Year 2015 Annual Report concernant les visas.

Les Chinois trustent le visa EB-5

Les autorités américaines ont émis moins de visas en 2015 (un peu moins de 10,000) qu’en 2014 (plus de 10,000), néanmoins les Chinois continuent de dominer le classement. Sur les 9764 visas émis en 2015, 8156 ont été attribués à des ressortissants chinois, soit 83,5% des EB-5 délivrés. Alors que 2004, seuls 13% des visas étaient attribués à des Chinois, ils trustent aujourd’hui les programmes EB-5 en investissant de plus en plus et des montants de plus en plus importants.

Le Vietnam, des demandes de plus en plus importantes en visa EB-5

S’il y a eu un recul du nombre de demande de la part de pays tels que la Chine, la Corée ou encore le Mexique comparé aux années passées, le Vietnam voit son nombre de participants au programme augmenter rapidement d’année en année comme l’illustre sa deuxième place du classement.

Les Français presque absents du classement

Le nombre Français ayant reçu un visa EB-5 a augmenté de 160% entre 2011 et 2015. Ce pourcentage impressionnant l’est un peu moins lorsque l’on regarde le nombre effectif de ressortissants français s’étant vu délivrer ce type de visa. En 2015, seuls 16 habitants de l’hexagone ont bénéficier de ce visa.

Comment expliquer le peu de candidats français au visa EB-5 comparativement à d’autres pays tels que la Chine ou le Vietnam?

Ce chiffre s’explique en réalité assez simplement par le fait que, les Français, en vertu d’un traité commercial passé entre la France et les USA, bénéficient de certaines alternatives au EB-5. Ils peuvent en effet prétendre au visa E-2  qui donne la possibilité aux investisseurs étrangers de s’installer n’importe où aux Etats-Unis pour y diriger ou créer une entreprise US sur la base d’un visa non-immigrant mais renouvelable indéfiniment.  L’investissement initial à engager est bien moindre que pour un visa EB-5 ($500,000 minimum),

puisque aucune somme minimum n’est mentionnée par la loi, même s’il est conseillé aux candidats de ne pas effectuer un investissement inférieur à $100,000.  Beaucoup de Français préfèrent donc cette option moins coûteuse pour tenter leur chance sur le marché américain.

Les Chine ne possédant pas de traité de la sorte avec les USA, l’une des seules solutions qui s’offrent aux investisseurs désireux de s’implanter durablement aux Etats-Unis est donc le visa EB-5. C’est la raison pour laquelle beaucoup d’entrepreneurs chinois fortunés décident d’utiliser cette voie pour obtenir la carte verte (green card), permis de résidence permanente.

No Comments

Post A Comment